Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

Tous les livres, toutes vos lectures... à Montauban.

older | 1 | .... | 10 | 11 | (Page 12) | 13 | 14 | .... | 16 | newer

    0 0

    LA LOI ENCADRANT LA VENTE À DISTANCE DE LIVRES
    assemblee_nationale La loi « encadrant la vente à distance de livres » a été publiée au Journal officiel ce qui la rend dorénavant applicable.

    1 - Texte de la loi

    Le quatrième alinéa de l'article 1er de la loi n° 81-766 du 10 août 1981 relative au prix du livre est complété par deux phrases ainsi rédigées : « Lorsque le livre est expédié à l'acheteur et n'est pas retiré dans un commerce de vente au détail de livres, le prix de vente est celui fixé par l'éditeur ou l'importateur. Le détaillant peut pratiquer une décote à hauteur de 5 % de ce prix sur le tarif du service de livraison qu'il établit, sans pouvoir offrir ce service à titre gratuit. »

    2 - Décryptage des principales dispositions

    La loi encadre le prix de vente et la tarification des frais de port pour les commandes de livres expédiées à l’acheteur. Dès lors que le livre est expédié à l’acheteur, tous les types d’achat sont concernés, qu’ils soient réalisés sur Internet, en librairie ou par tout autre mode de commande à distance (téléphone, e-mail, courrier...).
    • Interdiction du rabais de 5% sur le prix des livres : la loi interdit l’application du rabais de 5% sur le prix public fixé par l’éditeur lorsque le livre est expédié à l’acheteur. A l’inverse, si le livre est retiré « dans un commerce de vente au détail de livres », par exemple une librairie, le rabais de 5% peut être appliqué. Pour un libraire disposant d’un site de vente en ligne :
      • 1er cas : le client achète sur le site (ou via tout autre mode de commande à distance ou en librairie) et se fait livrer à domicile : le libraire ne peut pas offrir le rabais de 5% ni directement ni de manière différée sur la carte de fidélité. Le livre doit être vendu au prix fixé par l’éditeur ;
      • 2ème cas : le livre est acheté ou réservé sur Internet (ou via tout autre mode de commande à distance) et le client vient le retirer en librairie : le libraire peut faire bénéficier ce client du rabais de 5%, directement ou en portant l’achat sur la carte de fidélité.
    • Interdiction de la gratuité des frais de port : en plus de l’encadrement du rabais, la loi interdit la gratuité des frais de port dès lors que le livre est expédié à l’acheteur.
    Les deux mesures, interdiction du rabais et interdiction de la gratuité des frais de port, se cumulent. Si la loi indique que le détaillant peut pratiquer une décote à hauteur de 5% de ce prix de vente sur le tarif du service de livraison, elle précise que cette décote porte sur le tarif de livraison que ce détaillant établit lui-même. Par conséquent, le montant des frais de port peut être établi librement par le détaillant sans pouvoir toutefois être équivalent à zéro.

    3 - L’application aux ventes aux collectivités

    La majorité des ventes aux collectivités faisant l’objet d’expéditions, il est utile de distinguer celles d’entre elles auxquelles s’applique la loi. Pour cela, il convient de traiter différemment les collectivités qui relèvent de l’article 3 de la loi de 1981 (celles qui peuvent bénéficier de rabais jusqu’à 9% ou de prix libres lorsqu’il s’agit de ventes de livres scolaires à des établissements d’enseignement ou à des associations de parents d’élèves) des autres collectivités. En effet, comme le montre le tableau récapitulatif ci-dessous, la loi n’a d’impact que sur les achats des collectivités ne relevant pas de l’article 3 de la loi de 1981.

    4 - Tableau récapitulatif

    Rabais-FraisPort

    0 0

    LE SERMENT DES INDÉPENDANTS D’ABBEY BOOKSHOP
    LuneAmazon Acheter sur Amazon nuit gravement à la librairie indépendante, et à la liberté du marché du livre en général. Tel est le message transmis par la librairie parisienne Abbey Bookshop à travers son « Serment des Indépendants ». Sur fond de tensions avec les éditeurs et de grogne des auteurs, la fronde contre Amazon ne faiblit pas, y compris en France où la loi dite « anti-Amazon » a été définitivement adoptée le 27 juin. À Paris, la librairie canadienne Abbey Bookshop (5e arrondissement) lance même un appel au boycott baptisé le « Serment des Indépendants ». Lancé jeudi 3 juillet à l’occasion du 25e anniversaire de l’établissement, le mouvement compte déjà une soixantaine d’adhérents.

     Au début, Amazon était une bénédiction… Mais désormais, au lieu de libérer l’accès aux livres, il le rend plus difficile et essaye d’avoir une mainmise sur les éditeurs
    Brian Spence, librairie Abbey Bookshop « Depuis quelques temps, nous nous demandons ce que nous pouvons faire pour sensibiliser les lecteurs à notre situation, pour ne pas laisser croire que les librairies indépendantes peuvent vivre si les gens soutiennent un site comme Amazon », explique Brian Spence, directeur et fondateur d’Abbey Bookshop. « L’idée est aussi que les gens se reconnaissent entre eux comme faisant partie d’un groupe qui est prêt à payer un peu plus cher pour préserver la liberté à l’intérieur de l’industrie du livre », poursuit-il. D’après le communiqué,  le « Serment des Indépendants », c’est s’engager à ne pas acheter de livres chez Amazon et ses succursales, et à privilégier les librairies indépendantes à d’autres sources. En échange de ce serment, les clients bénéficieront de la remise légale maximum (5 %) entre autres avantages, ainsi que de l’aide dans leur recherche d’alternatives à Amazon. Une fois le serment accepté, chaque membre reçoit une petite carte certifiant son accord. « Non, Amazon n’est pas indispensable, il y a tout un travail d’éducation à faire sur les alternatives existantes » Brian Spence, librairie Abbey Bookshop   Si l’initiative a reçu de nombreux soutiens, notamment outre-Atlantique avec la librairie Clinton Book Shop dans le New Jersey, certains se sont défilés, craignant des représailles de la part du cybermarchand. Ainsi, lorsque Brian Spence a proposé à un ami auteur d’adhérer au serment, celui-ci a refusé, expliquant que cela pouvait avoir des conséquences sur la mise en valeur de ses ouvrages sur le site marchand. « Au début, Amazon était une bénédiction, il a démocratisé l’industrie du livre. Mais désormais, au lieu de libérer l’accès aux livres, il le rend plus difficile et essaye par ailleurs d’avoir une mainmise sur les éditeurs », estime Brian Spence en citant le conflit qui oppose toujours le géant de la vente en ligne à Hachette aux États-Unis. Pour le libraire, c’est non seulement la survie des commerces de proximité qui est en jeu – le nombre de librairies dans le Quartier latin est par exemple passé de 225 à 110 entre 2000 et 2012 – mais aussi la diversité et l’intégrité du marché du livre. Et de conclure : « Non, Amazon n’est pas indispensable, il y a tout un travail d’éducation à faire sur les alternatives existantes ».

    0 0

    HARAMBURU AU DELÀ DU NOIR ET BLANC – FACETTES ET MYSTÈRES D’UN ÉVEILLÉ - Animation - Le Dimanche 5 Octobre 2014 à 10H30 avec Baux LivresGabaritImage Parole du bouquiniste bolegayre, croiser le chemin de Jacques Haramburu était toujours une belle expérience initiatique. Si cheminer avec lui, le temps d'un projet, impliquait d'engager en confiance  ses pas dans son univers poétique et magique, on en ressortait toujours plus riche de questionnements.  Nous avons été nombreux à vivre une ou plusieurs expériences avec cet éveillé, autant de parenthèses ludiques ou mystiques. Retrouvons pour une heure, ce " voyageur immobile " , le temps d'une visite originale autour de son exposition au musée Ingres, " Jacques Haramburu / Tapisseries " , l'espace d'un parcours jalonné de courts témoignages d'amis ou de complices en création ... " Celui même qui veut décrire son rêve se doit d'être infiniment éveillé. " Paul Valéry   Exposition  "Jacques HARAMBURU / Tapisseries " au Musée Ingres jusqu'au 02 Novembre 

    Le Dimanche 5 Octobre 2014 à 10H30 au Musée Ingres avec Baux Livres

    0 0

    HOMMAGES À LIZA AVINENC - Animation - Le Jeudi 18 Septembre 2014 à 17Havec La Librairie Deloche

    Notre amie Liza s'est éteinte durant l'été.
    lizaUNE Journaliste et photographe, passionnée par toutes les formes de culture, Liza soutenait toutes les manifestations des librairies de Montauban. Elle nous visitait régulièrement, interrogeait les libraires et nos invités, prenait des photos, et se faisait l'écho de nos rencontres. Les libraires de Montauban lui sont très reconnaissants de son soutien indéfectible. Certains d'entre nous la fréquentaient depuis l'adolescence quand d'autres se liaient d'amitié avec Liza. Sa brutale disparition nous affecte particulièrement. Les libraires souhaitent lui rendre un hommage en vous invitant à venir témoigner de votre amitié et à lire sa poésie autour d'un moment chaleureux. Revue de presse © La Dépêche du Midi, 7 août 2014 liza03   © Le Petit Journal, 8 août 2014liza04 liza05 liza06 liza07

    Le Jeudi 18 Septembre 2014 à 17Hà la Cave à Lire avec La Librairie Deloche

    0 0

    Lecture coup de coeur >> L’HIVER DES ENFANTS VOLÉS
    de Maurice Gouiran
    aux éditions Jigal Polar, 18.50 €
    gouiranIl y a plusieurs façons de perdre ceux qu'on aime. Voyez Clovis. Il a perdu Samia, à peine sauvée de l'enfer de Sabra et Chatila, quand elle lui a préféré son ami François. Et voici que Samia revient, des années après, le réveiller de son hibernation provençale : elle a perdu François entre Madrid et Barcelone où il enquêtait sur les vols d'enfants par la dictature franquiste. Depuis, silence radio. Pour les -très- beaux yeux de Samia, Clovis retrouve ses vieux réflexes de journaliste et remonte les traces de son ami. Et vite il comprend que c'était sa propre filiation que François recherchait : sa naissance bien loin de là, dans un Lebensborn du IIIème Reich. Palestine, Espagne, Allemagne : on sent que Maurice Gouiran a autant enquêté que ces héros (et sans doute plus) pour ce voyage au cœur de la barbarie du second XXème siècle, et on referme son livre doublement meurtri : d'une part parce qu'on sait que partout et toujours les enfants sont la première victime de nos folies -et d'autre part parce qu'on comprend bien que ceux qu'on aime et qu'on a perdus ne reviennent jamais. Un roman noir qui vous secoue comme un chagrin.

    0 0

    AUCUNE REMISE DE PEINE POUR LES LECTEURS
    lecture-prison Le Brésil, dont les prisons et le sort des détenus sont aussi exécrables qu’en France, mène une expérience audacieuse : la réinsertion par la lecture. C’est le projet original imaginé par le gouvernement brésilien et mis en place dans 4 prisons fédérales. Intitulé « Rembolso a través de la lectura » (remboursement à travers la lecture, en traduction littérale), le programme prévoit de réduire de 4 jours la peine d’un détenu pour chaque livre lu. Cette remise de peine ne concerne que les 4 prisons fédérales du pays qui comptent les prisonniers les plus importants du pays. Les prisonniers ont quatre semaines pour lire un livre et rédiger une fiche de lecture. Les participants peuvent sélectionner leur lecture parmi une douzaine d’ouvrages de la philosophie à la science en passant par les grands classiques de la littérature. Les détenus peuvent ainsi bénéficier jusqu’à 2 mois de remise de peine par année de condamnation. Ce projet offre une ouverture vers le monde extérieur et une libération intellectuelle des détenus. En France, les détenus ne pourront pas bénéficier d’une telle mesure et aucune expérience ne sera menée. Pourtant de nombreux intellectuels, des associations de réinsertion, et des bibliothécaires en milieux carcéraux ont soutenu l’amendement à la réforme pénale inspirée de l'expérience brésilienne, mais celui-ci a été rejeté à l’Assemblée nationale.

    0 0

    LYDIE SALVAYRE, « PAS PLEURER » - Rencontre et lecture - Le Mercredi 17 Septembre 2014 à 19Havec La Femme RenardSalvayrePleurerUne Le roman : Deux voix entrelacées. Celle, révoltée, de Georges Bernanos, témoin direct de la guerre civile espagnole, qui dénonce la terreur exercée par les nationaux avec la bénédiction de l’Église catholique contre les « mauvais pauvres ». Son pamphlet, Les Grands Cimetières sous la lune, fera bientôt scandale. Celle, roborative, de Montse, mère de la narratrice et « mauvaise pauvre », qui, soixante-quinze ans après les événements, a tout gommé de sa mémoire, hormis les jours radieux de l’insurrection libertaire par laquelle s’ouvrit la guerre de 36 dans certaines régions d’Espagne, jours que l’adolescente qu’elle était vécut avec candeur et allégresse dans son village de haute Catalogne. Deux paroles, deux visions qui résonnent étrangement avec notre présent, comme enchantées par l’art romanesque de Lydie Salvayre, entre violence et légèreté, entre brutalité et finesse, portées par une prose tantôt impeccable, tantôt joyeusement malmenée. Lectures par Maurice Petit.

    Organisé avec la complicité de Confluences

    Le Mercredi 17 Septembre 2014 à 19Hà La Femme Renard

    0 0

    SOIRÉE SPÉCIALE « RENTRÉE LITTÉRAIRE » - Club de lecture - Le Vendredi 26 Septembre 2014 à 19 Havec La Femme RenardlectureFR3 Soirée spéciale « rentrée littéraire » avec nos lecteurs, libraires d'un soir... Cet été, quelques uns de nos lecteurs ont pu lire en avant première des titres publiés pour cette rentrée littéraire … Ce soir, ils vont venir nous les présenter, et nous ferons avec eux, ensemble, une petite présentation des titres lus et des coups de cœur que nous avons d'ores et déjà au milieu de ces 607 nouveaux romans à paraître... Soyez les bienvenus à venir partager avec nous cette soirée à la découverte de la rentrée littéraire, et participez en venant librement nous parler de ces titres de rentrée que vous avez peut être déjà lus, à votre tour ! Une soirée conviviale et informelle où chacun peut venir librement parler ou écouter...

    Le Vendredi 26 Septembre 2014 à 19 Hà La Femme Renard

    0 0

    Lecture coup de coeur >> L’ÎLE DU POINT NÉMO
    de Jean-Marie Blas de Roblès
    aux éditions Zulma, 22.50 €
    blas_de_roblesDans ce roman monstre deux histoires principales s'entrecroisent. D'une part, un roman feuilleton à la mode du XIXe siècle, la poursuite autour du monde d'un diamant volé à bord de transports de plus en plus délirants. En contrepoint, la vie quotidienne des employés d'une usine de liseuses sise dans le Périgord où se perpétue la tradition de la lecture à voix haute dans les ateliers, pratique héritée des fabriques de cigares -ce que fut autrefois cette entreprise. Les deux histoires, bien sûr, finissent par jouer l'une sur l'autre et par dérailler gentiment ensemble dans un crescendo à la fois absurde, grinçant et désespéré. Ce livre furieux touche à tout : à l'histoire du cirque Barnum, aux remèdes contre l'impuissance, à la colombophilie, à notre pauvre monde occidental bientôt réduit à sa pâle imitation dans des parcs d'attractions chinois, aux pratiques mirobolantes des prostituées de Sidney... Il est en fait l'antithèse de ce qu'il dénonce : la mort du livre au profit de sa mécanisation, la mort de le lecture comme partage, et par dessus tout la mort de l'imagination, qui libère de la pesanteur du monde, qui réjouit et qui émeut, qui certainement permet d'aimer. L'Île du Point Némo est la parfaite antidote à ce pessimisme : sa lecture en est tellement exaltante qu'il vous donne l'impression d'avoir vécu plus fort, pendant et longtemps après. Merci à Jean-Marie Blas de Roblès de nous avoir donné le roman le moins convenu -parfois le plus inconvenant- et le plus imaginatif de cette rentrée littéraire.

    0 0

    Lecture coup de coeur >> LES RÉPUTATIONS
    de Juan Gabriel Vasquez Traduit de l'espagnol (Colombie) par Isabelle Gugnon
    aux éditions Seuil, 18 €
    réputationsLes réputations, ce sont celles que fait et défait Javier Mallarino, caricaturiste vedette de la presse colombienne. Un hommage quasi national lui est rendu pour ses 65 ans et il se sent éternel, prêt même à reconquérir son ex-femme. Le lendemain, il reçoit dans sa maison de montagne la visite d'une jeune femme qui a été 28 ans plus tôt la victime d'un fait divers dans cette même maison. La vérité que recherche Samanta Leal ébranle les certitudes de Mallarino. A-t-il eu raison alors de briser d'un seul dessin la carrière et la vie d'un homme politique ? Quelle est sa réelle responsabilité, lui qui se croit irréprochable derrière le rempart de sa planche à dessin ? Si ce roman est très ancré dans l'histoire récente de la Colombie, il pose bien sûr des questions universelles, notamment sur le pas pris par la vie privée des hommes publics sur leur action. Comme dit le poète : « Nous y sommes ». On retrouve la qualité d'écriture, de construction et de dialogues qui fait de la lecture de ce roman, comme des précédents de l'auteur, un rare plaisir de lecture. Juan Gabriel Vasquez confirme qu'il est une des valeurs les plus sûres de la littérature sud-américaine de l'après Garcia Marquez.

    0 0

    Lecture coup de coeur >> NU DANS LE JARDIN D’ÉDEN
    de Harry Crews, traduit de l'anglais (États-Unis) par Patrick Raynal
    aux éditions Sonatine, 19 €
    Garden Hills a connu des jours heureux. À l’époque où Jack O’Boylan, un magnat de l’industrie, a fait construire le village au fond d’une mine de phosphate qu’il a découverte et exploitée. Travail assuré, salaire, sécurité. Puis, les hommes de Jack ont quitté la place. Le créateur a abandonné sa création, la mine a fermé, les habitants ont déserté le village. Seules une douzaine de familles ont résisté, constituant une véritable cour des Miracles qui vit aujourd’hui encore dans l’espoir du retour de Jack O’Boylan. Le village pourrait néanmoins renaître seul de ses cendres grâce à Fat Man, qui a hérité de son père, propriétaire des terrains avant la construction de la mine, une incroyable fortune. Mais personne n’attend plus rien de lui : Fat Man est un obèse qui passe son temps reclus dans sa maison à ingérer d’énormes quantités de nourriture en ignorant le monde extérieur. Reste Dolly, une ancienne reine de beauté, dont le souhait le plus ardent est de convertir Garden Hills à la modernité, c’est-à-dire au tourisme et à la débauche. Rapports de forces, manigances amoureuses et sexuelles, trahisons et machinations ... Dolly ne lésinera sur rien pour abattre les vieilles idoles et mener son projet à bien. Quelque part entre Samuel Beckett et Jim Thompson, Harry Crews nous offre avec l’histoire de ces marginaux perdus dans une ville fantôme une interprétation saisissante de la Chute originelle. On trouve dans ce roman, le deuxième de l’écrivain, publié aux États-Unis en 1969 et jusqu’ici inédit en France, la noirceur, l’humour et la compassion qui ont fait le succès de Body, Car ou encore La Foire aux serpents. Harry Crews (1935-2012) est l’auteur de seize romans, parmi lesquels Le Chanteur de gospel (Gallimard, 1995) et La Malédiction du gitan (Gallimard, 1998).

    0 0

    Lecture coup de coeur >> L’ENFANT DES MARGES
    de Franck Pavloff
    aux éditions Albin Michel, 18 €
    enfantMarge2Dans une Barcelone étourdie par la crise, vibrante de toute l’énergie d’une jeunesse qui refuse le monde tel qu’il est, un homme part à la recherche de son petit-fils adolescent. Lui-même a tout quitté : sa solitude, la paix et l’oubli qu’il croyait avoir trouvés au fin fond des Cévennes. Et voici que dans la capitale catalane bruyante et révoltée, où plane l’ombre des combattants de 36, c’est sa propre histoire qu’il rencontre et dont il peut enfin se libérer. L’œuvre exigeante de Franck Pavloff, habitée par l’exil et la quête, révèle ici une dimension inédite. Un récit intime et singulier, qui parle d’errance et de renaissance, une émouvante ode à la vie.

    0 0

    Lecture coup de coeur >> ET RIEN D’AUTRE
    de James Salter, traduit de l'anglais (États-Unis) par Marc Amfreville
    aux éditions de l'Olivier, 22 €
    ruenAutre2La Seconde Guerre mondiale touche à sa fin. À bord d’un porte-avions au large du Japon, Philip Bowman rentre aux États-Unis. Il a deux obsessions, qui l’accompagneront tout au long de sa vie : la littérature et la quête de l’amour. Embauché par un éditeur, il découvre ce milieu très fermé, fait de maisons indépendantes, et encore dirigées par ceux qui les ont fondées. Bowman s’y sent comme un poisson dans l’eau, et sa réussite s’avère aussi rapide qu’indiscutable. Reste l’amour, ou plutôt cette sorte d’idéal qu’il poursuit, et qui ne cesse de se dérober à lui. L’échec d’un premier mariage, l’éblouissement de la passion physique et le goût amer de la trahison sont quelques-uns des moments de cette chasse au bonheur dont l’issue demeure incertaine. Ce livre magnifique est comme le testament d’une génération d’écrivains, derniers témoins, sans le savoir, d’un monde promis à la disparition. Parce que l’art est le seul lieu où les contraires coexistent sans se détruire, il noue d’un même geste la soif de vivre de la jeunesse et la mélancolie de l’âge mûr, la frénésie érotique et le besoin d’apaisement, la recherche de la gloire et la conscience aigüe de son insignifiance.

    0 0

    Lecture coup de coeur >> SELON VINCENT
    de Christian Garcin
    aux éditions Stock, 19.50 €
    selonVincent2Dans les années 1990, un homme qui se croit possédé quitte métier, maîtresse, femme et enfants pour s’exiler au bout du monde. En 1812, juste avant le passage de la Bérézina, un soldat napoléonien est fait prisonnier par les Russes et confie à des feuilles volantes le détail de ses deux terribles années de captivité. En 2013, deux amis, l’un franco-chinois, l’autre franco-argentin, partent en Patagonie à la recherche de l’oncle de l’un d’eux, disparu depuis vingt ans, et rencontrent le propriétaire de la Lune. En 1882, un médecin astronome participe à une expédition internationale vers la Terre de Feu pour observer les mouvements de la planète Vénus, et établit des contacts avec les Indiens Yahgans, dont le peuple fut exterminé quelques décennies plus tard. Ces histoires n’en forment qu’une, qui rebondit de chapitre en chapitre autour d’un drame inavoué, entre Marseille et Punta Arenas, la Russie et les paysages grandioses du sud de la Patagonie.

    0 0

    Lecture coup de coeur >> JOSEPH
    de Marie-Hélène Lafon
    aux éditions Buchet Chastel, 13 €
    joseph2Joseph est ouvrier agricole dans une ferme du Cantal. Il a bientôt soixante ans. Il connaît les fermes de son pays, et leurs histoires. Il est doux, silencieux. Il a aimé Sylvie, un été, il avait trente ans. Elle n’était pas d’ici et avait beaucoup souffert, avec et par les hommes. Elle pensait se consoler avec lui, mais Joseph a payé pour tous. Sylvie est partie au milieu de l’hiver avec un autre. Joseph s’est mis à boire, comme on tombe dans un trou. Joseph a un frère, marié, plus beau et entreprenant, qui est allé faire sa vie ailleurs et qui, à la mort du père, a emmené la mère vivre dans sa maison. Joseph reste seul et finira seul. Il est un témoin, un voyeur de la vie des autres. Joseph est le nouvel opus de Marie-Hélène Lafon. Roman émouvant, traversé en profondeur par une rivière souterraine qui a prénom de femme et de servante : Félicité. Avec talent et humour, Marie-Hélène Lafon rend ici un magnifique hommage à son cher Flaubert...

    0 0

    LES VOIX DE L'ALMA >> Emission de septembre 2014

    VoixAlma09-14 Les libraires montalbanais présentent leurs activités et leurs conseils de lecture. Danielle Deloche, Philippe Bernadou et Jacques Griffault sont aux micros de CFM pour parler de coups de coeur. Philippe Bernadou présente l'auteur du mois : Juan Gabriel Vásquez Ils vous proposent de lire :

    Joseph de Marie-Hélène Lafon Éditeur : Buchet Chastel

    Selon Vincent de Christian Garcin Éditeur : Stock

    Les réputations de Juan Gabriel Vásquez Éditeur : Seuil

    Et rien d'autre de James Salter Éditeur : L'Olivier

    L'enfant des marges de Franck Pavloff Éditeur : Albin Michel

    L'île du Point Nemo de Jean-Marie Blas de Roblès Éditeur : Zulma

    Nu dans le jardin d'Eden de Harry Crews Éditeur : Sonatine

      >> Ecouter en podcast sur CFM

    0 0

    DONNEZ VIE À VOS POÈMES - Lecture - Le Jeudi 16 Octobre 2014 à 18 Havec La Librairie DelocheDonnezViePoemesUNE Autour de vos poèmes, le Théâtre de l’Embellie vous propose une rencontre poétique et musicale animée par Pierann, avec Elyane Latu et Germinal. Etudiants, poètes en herbe, poètes déjà confirmés, la veillée est ouverte à tous types d’auteurs, allant de l’étudiant qui compose pendant ses cours magistraux sur la croissance du nombre de méduses hermaphrodites et cannibales en Ouzbékistan, aux poètes déjà publiés, que le public aura le grand plaisir d’entendre. Sonnets, alexandrins, strophes et rimes croisées, la poésie classique est la bienvenue ! Mais vous pouvez aussi proposer des créations alternatives et expérimentales. C’est ainsi que les spectateurs pourront découvrir des artistes d’horizons différents, portants comme seuls bagages leur unicité et leur talent, mais se retrouvant finalement tous dans la même corbeille, celle des disciples passionnés servant notre grande Mère à tous : la Poésie. On vous attend ! Venez lire vos poèmes, ou simplement écouter ceux des autres, dans une ambiance musicale et conviviale.

    Le Jeudi 16 Octobre 2014 à 18 Hà La Librairie Deloche

    0 0

    Les libraires organisent... HAUT LES COEURS - Le jeudi 9 octobre à 20h30Une rentrée littéraire ensemble

    rentreeLitteraireUNE Les passeurs de livres, bibliothécaire, libraires et lecteurs associés vous invitent à partager une grande soirée coups de coeurs. Muni de votre carnet de notes le plus précieux et d'un stylo indélébile, savourez avec eux ces auteurs qui se sont livrés pour cette nouvelle rentrée littéraire et ont laissé à nos lecteurs insatiables une terrible envie de lire haut et fort ces lignes uniques. Au plaisir de vous y rencontrer.

    Le jeudi 9 octobre, à 20h30
    à la Mémo, médiathèque de Montauban

    0 0
  • 09/25/14--00:16: La bibliambule
  • LA BIBLIAMBULE
    bibliambuleUNE Mais quel est ce curieux tricycle qui s'installe sur la place ? Stationnée sous l'ombre fraiche d'un marronnier, Amandine Lagut descend de ce drôle d'engin et commence à installer une structure de métal autour de sa machine. Bibliambule3Puis elle déploie des hamacs et ouvre les portes. La bibliambule vient de s'installer. Il est agréable d'emprunter un livre et de s'allonger pour bouquiner ou faire une petite sieste. La bibliambule est un ilot de culture et de paix qui enchante le quotidien. Amandine Lagut est une jeune designer, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Elle cherche à créer des objets ou micro-architectures qui surprennent, suscitent la curiosité, réenchantent le quotidien, favorisent le lien social, redonnent de la qualité au temps collectif. Elle rêve "d'îles de lenteur dans cet océan de vitesse". Dans cet esprit elle a créé la Cheminambule, une cheminée ambulante pour l’espace urbain autour de laquelle on peut se rencontrer, manger, ou simplement échanger. La bibliambule est son second projet qui cherche des soutiens financiers pour voir le jour. Un beau projet qui devrait intéresser les manifestations littéraires de plein air. >> Soutenir la bibliambule >> Amandide Lagut >> La cheminanbule Bibliambule4

    0 0

    OLIVIER TRUC “LE DÉTROIT DU LOUP”- Rencontre - Le Jeudi 2 Octobre 2014 à 19 Havec La Femme RenardOlivier-Truc-Detroit-LoupUNE Journaliste depuis 1986, Olivier TRUC vit à Stockholm depuis 1994 où il est le correspondant du Monde et du Point, après avoir travaillé à Libération. Spécialiste des pays nordiques et baltes, il est aussi documentariste pour la télévision. Il a reçu (entre autres) le prix des lecteurs Quais du Polar et le prix Mystère de la critique pour « Le dernier Lapon ».

    Présentation du roman «Le détroit du loup»
    Le printemps dans le Grand Nord, une lumière qui obsède, une ombre qui ne vous lâche plus. À Hammerfest, petite ville de l’extrême nord de la Laponie, au bord de la mer de Barents, le futur Dubai de l’Arctique, tout serait parfait s’il n’y avait pas quelques éleveurs de rennes et la transhumance… Là, autour du détroit du Loup, des drames se nouent. Alors que des rennes traversent le détroit à la nage, un incident coûte la vie à un jeune éleveur. Peu après, le maire de Hammerfest est retrouvé mort près d’un rocher sacré. Et les morts étranges se succèdent... Après Le Dernier Lapon qui mettait pour la première fois en scène la police des rennes, Le Détroit du Loup, deuxième roman d’Olivier Truc, confirme ses talents de raconteur d’histoires et sa capacité à nous emmener sur des terrains insoupçonnés.

    Le Jeudi 2 Octobre 2014 à 19 Hà La Femme Renard

older | 1 | .... | 10 | 11 | (Page 12) | 13 | 14 | .... | 16 | newer