Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

Tous les livres, toutes vos lectures... à Montauban.

older | 1 | .... | 9 | 10 | (Page 11) | 12 | 13 | .... | 16 | newer

    0 0

    UNE HEURE AGRÉABLE AVEC DESNOYER - Rencontre - Le Jeudi 25 Septembre 2014 18H30avec Baux LivresFrancois-DesnoyerUNE Le bouquiniste bolegayre* de la librairie Baux Livres et son complice Patrick Fonzes, trouveur en arts divers, vous invitent dans La Cave à Lire  de la librairie Deloche, pour un voyage d'une heure  dans l'univers du peintre montalbanais.  Véritable possédé de la couleur cet élève de Bourdelle était un fauve qui avait appris et retenu la leçon des cubistes. Le trobaire ** Patrick Fonzes vous en dira beaucoup plus, sur  l'artiste, son oeuvre, l'homme et son univers. Il illustrera son propos passionné de surprises tirées de sa valise de trouvailles ...  Cette rencontre accompagne l'exposition " DESNOYER / Affiches sur Place " visible sous les arcades de la librairie Baux Livres du 12 Septembre au 11 Novembre. " François Desnoyer aurait 120 ans et sa peinture éclaire encore ... "  Alphonse Jourdain    * " bolegayre  ou  bolegaire " : agitateur ... ** " trobaire ou trobayre " : trouveur, inventeur, poète ...

    Le Jeudi 25 Septembre 2014 18H30dans La Cave à Lire de la Librairie Deloche avec Baux Livres

    0 0

    ROBERT PICO POUR “8 SECONDES À MANHATTAN”- Signature - Le Vendredi 27 Juin 2014 à 16 Heuresavec La Librairie DelochePicoManhattanUNE EXTRAIT : Ainsi, je me sens en forme, mais je ne peux m’empêcher de penser à ces pauvres jumpers qui, le 11 septembre, au paroxysme de l’angoisse et de l’horreur absolue, se sont jetés du haut du World Trade Center. Au pied des tours, horrifiés par ce "spectacle” - d’une beauté terrifiante ! -, qui mimait la désespérance humaine, entraînant un effroi collectif, le souffle ultime d’un corps et ce qu’il contenait, les témoins de leur saut n’oublieront sans doute jamais le bruit diabolique du choc de leur corps qui s’écrasait sur le macadam comme une pastèque mûre. Et il est probable que beaucoup d’entre eux souffrent encore du syndrome dit "d’angoisse post-traumatique”… On dit que, heurtant le sol à plus de deux-cent cinquante à l’heure, ces malheureux explosaient en cent mille morceaux, littéralement atomisés ; si bien que de minuscules fragments de chair et d’os étaient projetés à une vitesse et une force inimaginables sur les gens qui se trouvaient à proximité, s’incrustant dans leur corps, les transformant en mosaïque de réincarnation des morts et formant des grosseurs organiques qui, quelques jours plus tard, finissaient par pourrir et éclater. Horrible ! Afff-fffreux ! Hallucinant ! Ce jour-là, où deux avions ordinaires obéissant à des barbares ont piqué le cul de l’Amérique, l’image diffusée en boucle à la télévision a su déjouer tous nos mécanismes de défense. Ce maudit mardi matin, en prenant conscience de ce putain de drame, j’avais dit à ma femme: … This ain’t no silver streak ! C’est pas le coup de chance.

    Le Vendredi 27 Juin 2014 à 16 Heuresà La Librairie Deloche

    0 0

    JEAN COLADON ET GUY ASTOUL POUR MONTAUBAN FLAMBOYANTE ET REBELLE - Signature - Le Samedi 28 Juin 2014 à partir de 15havec La Librairie DelochemontaubanFlamboyanteRebelleUNE Jean Coladon, peintre de métier et Tarn-et-Garonnais d'adoption, a abandonné momentanément l'huile au profit de l'aquarelle pour nous faire découvrir les beautés visibles et cachées de Montauban. Il en résulte un magnifique album relié, dont le texte a été confié à Guy Astoul, docteur en histoire et membre de nombreuses sociétés savantes.

    Le Samedi 28 Juin 2014 à partir de 15hà La Librairie Deloche

    0 0

    MARIE-JOSÉ LACROIX : VIVRE ET TRAVAILLER AVEC DES PERSONNALITÉS DIFFICILES - Conférence - Le Mardi 24 Juin 2014 de 20h à 21h 30avec La Librairie Deloche

    Marie-JoseLacroixUNEL'auteur : Marie José Lacroix, psychosociologue, intervenant dans les entreprises et les administrations autour des problématiques de management, de communication et de changement, elle s'est de plus en plus intéressée à la personne au niveau psychique. Cela l'a conduite à se former longuement d'abord comme coach, puis comme psychothérapeute, psychanalyste intégrative et psychosomaticienne. Elle a été consultante pour le service des grands gagnants à la Française des jeux et intervient dans des milieux très variés, entreprise, hôpital, ainsi qu'à l'université.

    Le livre : Comment comprendre pourquoi certaines personnes basculent dans la dépression ou le comportement suicidaire ou encore l'addiction ?

    lacroix_marie_joseFinalement, que veut dire pervers ? Hystérique ou histrionique ? Obsessionnel ? Paranoïaque ? Schizoïde ?

    Que faire ?

    Dans quelles limites puis-je agir ?

    Nos vies professionnelles et personnelles exigent de plus en plus d'avoir quelques repères pour trouver, dans un esprit de compréhension des souffrances humaines, des réactions adaptées face à ceux qui, justement, ont perdu leur capacité d'adaptation relationnelle.

    C'est ce que vous offre cet ouvrage synthétique qui s'adresse à tous et propose des recommandations spécifiques selon le lien avec la personne. Les coachs, les responsables de ressources humaines, les élus du personnel et délégués syndicaux, les managers, mais aussi tout un chacun, proche ou ami, trouveront dans ce livre explications et conseils.

    (InterEditions, 2013, 22€)

     

    Le Mardi 24 Juin 2014 de 20h à 21h 30à l'Ancien Collège avec La Librairie Deloche

    0 0

    MANON MOREAU POUR SUZANNE AUX YEUX NOIRS - Rencontre - Le Mercredi 25 Juin 2014 à 19 Havec La Femme RenardsuzanneYeuxNoirsUNE Suzanne aux yeux noirs est un des cinq recueils sélectionnés pour le Prix Place aux Nouvelles - Lauzerte 2014. Le recueil C’est l’histoire d’un marin amoureux d’une Marie. Des suzannes aux yeux noirs semées dans les jardins. Deux cent deux peupliers, la lumière de Brémeuse, une naissance dans la nuit. C’est une histoire de soeurs, de fils, de pères, d’autres encore, Théodore, Gianna, Marcello, Céleste, Rachel, Samuel, Betty. Et Ondine, se souviendra-t-elle de la rivière ? Ici, 18 nouvelles abritent peupliers, maisons, chaises, soeurs, rivières, marins. Curieusement et sans y prendre garde, l'alchimie d'une émotion s'invite dans ces pages. NB : Rencontre à la Médiathèque intercommunale de Lauzerte le Mardi 24 juin à 20 h 30. >> Place aux nouvelles le blog >> Place aux nouvelles sur Facebook

    Le Mercredi 25 Juin 2014 à 19 Hà La Femme Renard

    0 0

    AVANT-PREMIÈRE DES SOIRÉES CRÉPUSCULES - Rencontre - Le Jeudi 26 Juin 2014 à 19 Havec La Femme RenardSoireeCrepusculeUNE Les Soirées Crépuscules proposent des spectacles vivants, mêlant disciplines artistiques en tout genre : musique, danse, chant, avec pour fil rouge : la poésie, vecteur de lien entre les artistes et le public. Venez rencontrer des artistes invités à la prochaine édition (11-14 septembre) : Pierre Soletti, Marie Sigal, Camille Marceau et Arnaud Courcelle. >> Les Soirées Crépuscules sur Facebook

    Le Jeudi 26 Juin 2014 à 19 Hà La Femme Renard

    0 0

    A LA RECHERCHE DU LIVRE PAS LU - Club de lecture - Le Jeudi 10 Juillet 2014 à 19 Havec La Femme RenardRechercheLivrePasLuToute l'année, nous faisons confiance à vos avis de lecteurs et de lectrices pour nous faire une opinion sur tous ces livres que nous n'avons pas le temps de lire... Et si le temps d'une soirée, nous vous laissions la parole pour jouer les libraires et nous parler de vos coups de cœur, vos découvertes, vos déceptions, vos perles ? Une soirée conviviale et informelle où chacun est invité à venir librement parler de son livre préféré du moment, ou venir simplement écouter et faire de nouvelles découvertes ! Après le succès de la première soirée de mars, nous vous attendons pour la dernière soirée de la saison avant l'été !

    Le Jeudi 10 Juillet 2014 à 19 Hà La Femme Renard

    0 0

    UNE FORMATION «LIBRAIRE» SUR LE CAMPUS MONTALBANAIS
    LibraireCampusUNE Copie de l'article de Pierre Mazille paru dans la Dépêche du 19 juin 2014. Photo de DDM, Ch.L

    Libraire : un métier exigeant aujourd'hui confronté à l'évolution des techniques et des supports. L'université du Mirail ouvrira à la rentrée prochaine à Montauban, une licence professionnelle formant à ce métier. L'université Toulouse II Le Mirail ouvrira à la rentrée prochaine sur le site universitaire de Montauban, une licence professionnelle, autour du métier de libraire, intitulée «Enjeux et pratiques émergentes». Cette formation sera intégrée au département archives et médiathèque (DAM) de l'UFR «Arts et archéologie» du Mirail qui forme aux métiers des archives, de l'édition et de la documentation depuis 1993. Cette formation de libraire ne sera cependant proposée à Montauban que pour la prochaine année universitaire puisque dès septembre 2015, toutes ces formations DAM seront rapatriées sur le site universitaire toulousain. «Une bonne initiative», acquiesce néanmoins les libraires… Danielle Deloche de la librairie éponyme confie : «Nous avons besoin de gens de qualité avec un bon niveau, susceptibles de devenir des responsables».

    Un métier difficile

    Cette formation de libraire s'inscrit dans un contexte de mutations. Il s'agit de maintenir un équilibre économique et la place d'acteur culturel incarnée par les librairies indépendantes. Le secteur de la librairie est effectivement en pleine mutation face à l'émergence des supports numériques et à l'activisme d'acteurs de la vente internet comme Amazon qui domine le marché. La Licence Professionnelle «Librairie : enjeux et pratiques émergentes» vient donc compléter l'offre déjà déployée au sein du DAM en direction des métiers du livre et de la documentation ; Elle consolide ainsi la structuration de la filière du livre (édition, bibliothèque, librairie). Le territoire de Midi-Pyrénées compte une forte densité de librairies où le label LiR (librairie indépendante de référence) a été accordé à 27 établissements dont trois sur Montauban (Deloche, La femme Renard et le Bateau livre).

    L'inévitable tournant du numérique

    Cette formation universitaire est-elle la bouée de sauvetage des libraires «qui font un métier difficile avec beaucoup de pression» ? La responsable de la librairie Deloche, neuf salariés et 42 000 références, plaide cependant pour la formation continue afin d'appréhender les facettes d'un métier qui n'a pas dit son dernier mot face aux tendances du moment : «On a des atouts, le conseil, le choix, la convivialité du lieu», soutient Danielle Deloche qui comme ses collègues, pèse l'impérieuse nécessité de prendre le tournant de l'internet. Puisse cette nouvelle formation universitaire de libraire offrir à la profession, les compétences et la vision indispensable à son maintien économique et aux nouveaux paradigmes culturels.
    P.Mz  

    0 0

    Lecture coup de coeur >> TOPONYMIE DE MONTAUBAN
    de Paul Burgan et André Lafon
    aux éditions Association Antonin Perbosc, 30 €
    On ne fera pas mieux, savant, clair, précis, exhaustif, surprenant. 573 pages à déguster à la loupe. Après leur Toponymie du Tarn-et-Garonne, Paul Burgan et André Lafon ont encore frappé avec cette étude détaillée des micro-toponymes, c'est -à-dire des lieux-dits de la commune de Montauban. Cette étude phonétique, historique, étymologique et sémantique comprend, 650 toponymes figurant dans les documents contemporains, pour offrir au final 3 247 entrées avec les anciens toponymes souvent oubliés. C'est le fruit de 7 ans de recherches de 2 historiens passionnés. Un livre de chevet ? Non pas, mais sans aucun doute, un ouvrage d'étude et une référence.

    0 0

    Lecture coup de coeur >> LA MAUVAISE PENTE
    de Chris Womersley, traduit par Valérie Malfoy
    aux éditions Albin Michel, 20 €
    MauvaisePenteLee, un petit voyou d’une vingtaine d’années, se réveille dans un motel sordide avec une balle dans le ventre, une valise pleine de dollars, et pas la moindre idée de ce qui a pu le mener jusqu’ici. À son chevet, Wild, médecin morphinomane en rupture de ban, son seul recours pour l’aider à quitter les lieux avant que la police ne débarque. Complices malgré eux, ils vont chercher refuge dans la maison de campagne d’un confrère de Wild. Une intimité maladroite s’installe entre ces deux hommes en cavale dont l’un est hanté par un séjour en prison et l’autre fuit un procès pour erreur médicale. Mais un troisième larron est à leurs trousses : Josef, un vieux gangster roumain superstitieux et violent, qui a pour mission de récupérer l’argent et de s’occuper de Lee. Une bonne fois pour toutes… Couronné en Australie par le prestigieux Ned Kelly Award, ce grand roman noir, qui est aussi un conte moderne sur l’aliénation et le désespoir, est servi par la prose sèche et tendue de Chris Womersley, auteur du très remarqué Les Affligés. « Aussi impitoyable que Cormac McCarthy, aussi pervers que Ian McEwan, La mauvaise pente brille aussi d’un lyrisme à la T.C. Boyle. Womersley nous surprend, nous épate. » The Australian Financial Magazine

    0 0

    Lecture coup de coeur >> DÉCOMPRESSION
    de Juli Zeh, traduit de l'allemand par Matthieu Dumont
    aux éditions Actes Sud, 21.50 €
    decompressionAu mois de novembre sur l’île de Lanzarote : paysages minéraux, climat doux mais changeant. La faune et la flore sous-marines des environs en font un lieu de plongée recherché. Sven, le nonchalant instructeur, y organise des cours de plongée mais cette semaine-là, ce sont ses deux singuliers stagiaires qui semblent mener le jeu. Jola et Theo, couple berlinois très glamour, attirent Sven dans un piège. À moins que ce ne soit le contraire. Les sorties en mer se transforment en mises en scènes – provocation, désir et haine s’y invitent. Chacun risque de perdre la maîtrise de la situation et de sa vie. Et peut-être davantage encore. L’indifférence que Sven cultive se fissure. Et l’angoisse s’infiltre. Qui manipule qui ? Décompression est un thriller intelligent et jubilatoire qui jongle avec nos idées préconçues : un Juli Zeh grand cru et un pur plaisir de lecture.

    0 0

    Lecture coup de coeur >> LES LIENS DU SANG
    de Thomas H. Cook
    aux éditions Folio, 7.40 €
    LiensSangLe Vieux, schizophrène paranoïaque, disposait d’une capacité de haine infinie : elle se manifestait par des accès de colère incontrôlables. À sa mort son fils David, petit avocat de province, avait pensé que sa sœur Diana, l’intellectuelle brillante, allait maintenant pouvoir vivre sa vie puisqu’elle n’aurait plus à s’occuper de lui. Et de fait Diana s’extirpe de son éducation démente et tordue, épouse Mark, un biochimiste spécialiste de génétique. Ils ont un enfant Jason, un garçon schizophrène, qui un jour se noie dans un lac. Entre-temps ils se sont séparés. Diana refuse la thèse de l’accident et accuse Mark, qui n’a jamais pu accepter la maladie de Jason, d’être responsable de la mort de son fils même si le tribunal a décidé que personne n’avait provoqué la mort de Jason. Diana adopte un comportement de plus en plus étrange : elle envoie à son frère des messages concernant des crimes rituels ancestraux sordides, menace Mark qui, sur le point de faire une grande découverte, se confie au meilleur avocat de la ville. Pire encore elle exerce sur Patty, la fille de David, une fascination que David juge très malsaine. David se lance alors à son tour dans l’enquête. Tout comme dans son immense roman Les Feuilles mortes Thomas H. Cook décrit avec une précision clinique les ravages du soupçon, cette ombre qui se déplace. Il excelle à décrire les scènes où le frère et la sœur ne s’entendent plus, ne se voient plus, sont réduits tous les deux à deux bouts de silex primitifs et déments, uniquement capables de faire des étincelles et de mettre feu à leurs existences, les moments où la chance pure intervient, cette machine silencieuse et invisible dont les minuscules rouages n’arrêtent pas de tourner, si bien que rater tel bus ou, au contraire, attraper tel autre, voilà ce qui fait toute la différence et anéantit d’un coup nos efforts pour maîtriser le cours de notre vie. Et quand David voit briller dans les yeux de sa fille une lueur sombre, une intelligence trop longtemps étouffée, enterrée sous les couches de la médiocrité que sa propre angoisse lui a imposées, on est bien convaincu d’avoir à faire à un auteur qui sait fouiller avec perspicacité l’âme de ses personnages.

    0 0

    Lecture coup de coeur >> IDENTITÉS BARBARES
    de Carine Fernandez
    aux éditions Lattés , 4 €
    IdentitesBarbaresVoici un petit livre léger en poids et en prix, léger comme le regard joyeux que Virgile, jeune étudiant « littéraire pur sucre » porte sur sa ville, Lyon, en pleine splendeur automnale. Il aime y flâner seul ou avec ses copains. Et justement cette nuit, ils font la tournée des bistrots en l’honneur de Mazaki, un Japonais fraichement débarqué, émerveillé par notre beau pays si artistique. Mais la fête s’interrompt brusquement en raison d’une rencontre avec une bande de cranes rasés et leur destin va basculer dans le drame… « Identités barbares » est sorti dans la nouvelle collection « Plein feu » de chez Lattés, une collection de courts textes littéraires engagés, car, dit l’éditeur, « le regard de la fiction reste le plus juste, le plus féroce pour révéler la folie du monde ». Dans ce roman-miniature allégrement poétique, Carine Fernandez dénonce la barbarie raciste. Un petit échantillon : L'arrière-saison a la douceur d'une pâte de coing et l'air est spirituel. La lumière d'automne d'un doré onctueux se dépose sur les façades, comme une patine. J'avance allégrement sur le quai Claude-Bernard, traverse d'un pas lyrique le pont de la Guillotière. Je sens qu'aujourd'hui, miraculeusement, le rythme de mon pas, la détente de mon jarret est en communion avec le jour, répond à la vibration qui traverse la ville. Les feuilles des platanes sur le quai bruissent comme des jupons de danseuses, illuminés par en dessous, et c'est une féerie sylvestre au cœur de la ville, une féerie où des péniches furtives glissent en silence sur le Rhône étoilé, et des Vélo'V rouges se coursent le long des berges, tandis que les piétons, comme dans les tableaux de Chagall, semblent prêts, à chaque pas, à prendre leur envol. «Il fait si beau qu'on ne peut s'embrasser dans les maisons.» La phrase me chante dans la tête, se dilate comme un parfum d'iris, la phrase de mon merveilleux, mon ineffable Nerval, que je ne partage pas. Nerval, je me le garde égoïstement.

    0 0

    Lecture coup de coeur >> PÈRE ET FILS
    de Larry Brown
    aux éditions Folio, 0 €
    pereFilsQuelques mots sur l’auteur. Larry Brown est né en 1951 à Oxford (Mississippi) Sa mère lui transmet l’amour des livres. Pour autant il ne fait pas d’études brillantes. Après deux ans de caserne à Philadelphie il fera des petits boulots : travailleur agricole, peintre, réparateur d’ascenseur. En 1973 il devient pompier professionnel. Il publie Faire front (Gallimard), son premier recueil de nouvelles en 1988 et Sale boulot (Folio policier) un an plus tard. En 1990 Larry Brown décide de se consacrer entièrement à l’écriture. Après Dur comme l’amour (Folio), un nouveau recueil de nouvelles, il publie Joe (folio policier), puis Père et fils(Folio) en 1996 et Fay (Gallimard)en 2000. Il meurt d’une crise cardiaque en 2004 à 54 ans. Ses histoires noires de paumés magnifiques, d’ordures violentes se déroulent dans l’univers oppressant d’une Amérique en plein délabrement. Un des grands écrivains du Sud. Et maintenant Père et fils. Glen Davis rentre au pays après avoir passé trois ans en prison. Pour avoir tué un enfant qui traversait la route. Conduite et état d’ivresse. Comme si tous n’étaient pas plus ou moins ivres dans ce sud des Etats-Unis où seule la bière procure une sensation de fraîcheur. Glen méprise son père Virgil qui n’a même pas fait mettre une pierre tombale sur la tombe de sa mère, morte lorsqu’il était en prison. Pas question qu’il épouse Jewel qui l’a attendu tout ce temps avec l’enfant qu’il lui a fait. Le mariage ce n’est pas pour lui, même s’il éprouve un vif désir charnel pour elle. Alors Jewel se laissera séduire par Bobby, le shérif, un brave mec, copain d’enfance de Glen, aussi droit que Glen est tordu. Mais cela Glen ne peut le supporter. Et le drame se noue… Une histoire de bruit et de fureur, de passions, de secrets de famille cachés qui éclatent et font des ravages. Tout cela dans la chaleur étouffante du sud profond des petits blancs. p.s. Dans une chronique parue lors de la sortie du livre en grand format (Le Monde des livres du 11 juin 1999) Michel Abescat conclut : « La fin de ce livre, brutale et nue a les qualités du livre tout entier. L’évidence et la puissance de ce qui restera comme un des chefs d’œuvre de ces dernières années ». Quinze ans après, ayant relu Père et fils, je confirme.

    0 0

    Lecture coup de coeur >> REDEMPTION FALLS
    de Joseph O’Connor
    aux éditions Phébus, 23.85 €
    redemptionFalls17 janvier 1865. La fin de la guerre de Sécession est proche. Eliza Duane Mooney, 16 ans, émigrante irlandaise, laisse derrière elle Bâton Rouge qu’elle n’a jamais quitté, pour partir à la recherche de son frère Jeremiah, jeune tambour happé par la guerre. Un mois pour traverser la Louisiane. Échardes de pierre dans les pieds lacérés. Éclats de douleur, crampes dans le tendon du jarret, prières vaines pour des souliers. Mais elle poursuit sa route, sa quête, obstinément, trempée quand il pleut, brûlée quand il fait chaud, sous-alimentée, malade, car sa patrie c’est sa famille. Et voici le lecteur embarqué dans une fresque épique tout à fait remarquable. Des dizaines de personnages surgissent dont les destins vont s’entrecroiser, personnages qui ont de fortes ressources en eux, qui enfreignent les règles pour survivre dans cette époque tourmentée. Parmi eux un révolutionnaire irlandais, James O’Keeffe, exilé par les anglais en Tasmanie, arrivé à New York peu avant la guerre de sécession. Surnommé Le Sabre, il rencontre lors d’une des conférences qu’il donne, une jeune poétesse, riche héritière, à la beauté sublime, Lucia-Cruz. Coup de foudre. Elle l’épouse le jour de ses vingt-et-un ans, premier jour où elle peut se marier sans l’accord de ses parents. Il l’emmène à Redemption Falls, Territoire des Montagnes, dont il a été nommé gouverneur. Vite la relation se délite, connaît des déboires, tente de se ravauder un peu à l’image de ce pays qui essaie de se reconfigurer après la guerre qui l’a déchiré. O’Keeffe et Lucia sont des personnages inoubliables. Tout comme Jeremiah, le jeune tambour, adopté par O’Keeffe, comme Elizabeth Longstreet, ancienne esclave, cuisinière noire du Général O’Keeffe qui, des années plus tard, se souvient. Et tant d’autres. De nombreuses scènes mémorables : l’éprouvante marche d’Eliza, la tentative de prise d’assaut de la demeure du Général à l’issue d’une tempête qui dura douze jours, les scènes entre Lucia et le Général, … Feuilletez ce livre. Il se présente comme un livre du XIXème siècle avec ses illustrations, sa façon de titrer les chapitres et de présenter des petites phrases qui résument ce qu’on va lire. Il offre un matériau très riche : des cartes, des articles de journaux, des témoignages, des récits écrits sur le champ de bataille, des ballades, des lettres d’amour, des rapports d’espion,… Mais il ne s’agit en aucun cas d’une parodie d’un livre du XIXème siècle. C’est un grand roman du XXIème siècle qui pose des questions très contemporaines sur la guerre, les rapports sociaux, le racisme, le couple, l’amour,… Les luttes, les défis, les contradictions même des personnages sont bien actuelles. Dans une interview Joseph O’Connor a dit qu’il avait voulu que la lecture soit à la fois dérangeante et agréable. Il est vrai qu’au début le lecteur peut être un peu perdu, baladé qu’il est d’un bout à l’autre de cette grande fresque. Mais peu à peu tout se met en place et le plaisir de lecture n’en est que plus vif. Laissez-vous emporter par ce magnifique roman, ne le lisez pas trop vite, savourez-en tous les aspects, toutes les tonalités, je vous garantis un très intense plaisir de lecture. Sachez, enfin, qu’à la toute dernière page vous attend une vraie surprise et que forte sera la tentation de relire ce grand livre à la lumière de cette révélation.   n.b. Joseph O’Connor est un des plus importants écrivains de sa génération. Je l’ai découvert avec Desperados, où un couple déchiré se ré-unissait pour partir à la recherche de leur fils disparu en Amérique latine. Inishowen, histoire d’une new-yorkaise condamnée par la médecine qui trouvait en la personne d’un flic irlandais un compagnon dans sa quête de ses origines irlandaises, est un livre que j’ai recommandé avec succès. Quant à L’Étoile des mers, c’est un roman plus ample qui relate la grande famine qui a conduit des irlandais à émigrer vers les Etats-Unis en 1847, donc 18 ans avant… Redemption Falls.

    0 0

    LES VOIX DE L'ALMA >> Emission de Juillet 2014

    VoixAlma07-14 Tous les mardis à 18 heures, les libraires montalbanais présentent leurs activités et leurs conseils de lecture. Danielle Deloche, Philippe Bernadou et Jacques Griffault sont aux micros de CFM pour parler de coups de coeur. Philippe Bernadou présente l'auteur du mois : Romain Gary Ils vous proposent de lire :

    pereFils

    Père et fils de Larry Brown Éditeur : Folio

    redemptionFalls

    Redemption Falls de Joseph O'Connor Éditeur : Phébus

    DjebelDjebel de Gilles Vincent Éditeur : Jigal Polar Poche

    MauvaisePente

    La mauvaise pente de Chris Womersley Éditeur : Albin Michel

    decompression

    Décompression de Juli Zeh Éditeur : Actes Sud

    LiensSangLes liens du sang de Thomas H. Cook Éditeur : Folio

    IdentitesBarbares

    Identités barbares de Carine Fernandez Éditeur : Lattès

      A la fin de chacune des émissions de juillet, Philippe Bernadou présente Polars du Sud-Ouest, une sélection de romans policiers récents qui se passent entre Atlantique et Méditerranée. Liste complète. >> Ecouter en podcast sur CFM

    0 0
  • 06/26/14--01:37: L’histoire de ma vie
  • L’HISTOIRE DE MA VIE
    HistoireVieDarguer Lors de l'exposition consacrée à l'artiste "brut" Jacques Chaubard dit Babar, j'avais présenté le roman American Gothic de Xavier Mauméjean très fortement inspiré de l'oeuvre graphique et littéraire de Henry Darger, un artiste "brut" hors du commun. Son autobiographie vient d'être traduite et éditée en français. Henry Darger n’a que quatre ans lorsque sa mère meurt en mettant au monde sa petite sœur ; immédiatement confiée à une autre famille, il ne la reverra jamais. A sept ans, son père l’envoie dans un foyer où règnent violence et brimade. Un peu plus tard, il est interné dans un asile pour enfants attardés dont il s’échappe à dix-sept ans. On sait peu de chose sur la suite de sa vie. Il semblerait qu’il ait été témoin, en 1913, de la destruction totale d’une ville par une tornade. Au début des années vingt, il est employé de nettoyage dans un hôpital de Chicago. Il y passera toute sa vie jusqu’à sa retraite, en 1963. C’est à dix-neuf ans qu’il commence la rédaction d’une saga, qui remplit plus de quinze mille pages en quinze volumes, largement illustrée et intitulée : L’Histoire des Vivian Girls dans ce qui est connu sous le nom des Royaumes de l’Irréel et de la violente guerre glandéco-angelinienne causée par la révolte des enfants esclaves.  Le récit décrit la lutte des vertueuses et immortelles sœurs Vivian, aidées par le capitaine Henry Darger, chef d’une organisation de protection de l’enfance, contre les méchants adultes, le peuple esclavagiste des Glandeliniens, qui réduisent les enfants à l’asservissement, les torturent et les assassinent. Il s’agit donc d’un combat pour la vie, sans cesse mené et, de dessin en dessin, sans cesse perdu, comme si un dieu puissant ne parvenait pas à mettre fin à toutes ces souffrances. Darger illustre cette épopée par d’immenses planches dessinées recto verso, agrémentées d’illustrations découpées dans les journaux, qui représentent des fillettes (certaines avec un sexe de petit garçon) poursuivies par de cruels soldats, terrorisées par des tornades ravageuses ou des explosions meurtrières. Chaque figure est rehaussée à la gouache. A partir de 1946, il utilise des agrandissements photographiques et des calques, qui lui permettent de multiplier la même image et de créer ainsi des sortes d’armées d’enfants, que symboliquement il adopte et cherche à protéger, quitte à les exposer à d’innombrables dangers et tortures. Là se jouent, entre autres, la complexité et l’ambiguïté de cette œuvre. À sa mort, en 1973, ses logeurs découvrirent que ce vieil homme discret, avait donné naissance à une oeuvre monumentale de plusieurs dizaines de milliers de pages, illustrée de centaines de dessins et tableaux. L’Histoire de ma vie est le dernier texte auquel Henry Darger a travaillé de 1968 à la fin de ses jours. Les premières pages de ce foisonnant récit autobiographique sont absolument fascinantes. Darger évoque son enfance, sa vie avec son père, son internement dans un asile pour enfants, ses fugues, et son travail dans les hôpitaux de Chicago. L’imagination onirique de cet artiste transforme cette vie ordinaire en une oeuvre à la beauté étrange et familière, envoûtante et merveilleuse. L'Histoire de ma vie de Henri Darger Editions : Aux forges de vulcain 19€ Préface de Xavier Mauméjean 10 illustrations couleur

    0 0

    Lecture coup de coeur >> MONTAUBAN FLAMBOYANTE ET REBELLE
    de Aquarelles de Jean Coladon / Textes de Guy Astoul
    aux éditions Compagnie des écrivains de Tarn-et-Garonne, 48 €
    Vous croyez connaître Montauban ? Vous allez la découvrir dans cet ouvrage, avec les aquarelles de Jean Coladon éclairées par les textes de Guy Astoul. Ce livre est une célébration offerte par deux amis, l'artiste et l'historien, également attachés à une ville qui les a séduits. "Ils ont mis des couleurs sur des mots, des mots sur des couleurs" . Chacun livre ici le meilleur de sa discipline pour nous inviter à une communion avec cette citée "flamboyante et rebelle" .

    0 0

    SOLINE LIPPE DE THOISY : “L’ÎLE DES ROIS”- Signature - Le Mardi 8 Juillet 2014 à partir de 11havec La Librairie DelocheL'auteur : Enfant, Soline Lippe de Thoisy remontait les fleuves de Guyane dans la pirogue de son père. Elle ne s'est jamais lassée depuis d'explorer et d'écrire le monde, inspirée par la nature et les rencontres humaines. Elle vit au Botswana depuis douze ans. l'Île des Rois est son deuxième roman. Le livre : L'Île des Rois est le récit d'un immense amour qui se croyait invincible. Il ne l'était pas. La politique, la corruption et la maladie eurent raison de lui. L'un sans l'autre, ils étaient perdus, ces anciens amants flamboyants, ne savaient plus rien faire, alors pour survivre au naufrage de leur amour, ils se réfugièrent sur une Île du Delta de l'Okavango. Au rythme de la nature et à travers les souvenirs de la narratrice, se retrace son épopée amoureuse, depuis leur première rencontre dans un bureau du gouvernement Botswanais, l'ascension, les trahisons et la chute, jusqu'à ce camp de fortune en Okavango. (Editions Tensing, 178p, 17€)Ile_des_rois  

    Le Mardi 8 Juillet 2014 à partir de 11hà La Librairie Deloche

    0 0

    DESNOYER – AFFICHES SUR PLACE - Exposition - Du 12 Septembre au 11 Novembre 2014avec Baux LivresDesnoyerAfficheUne   Le bouquiniste bolegayre invite son complice le trobayre Patrick Fonzes à envahir les murs de sa librairie avec ses affiches du peintre François Desnoyer. Desnoyer né à Montauban voici 120 ans, le 30 Septembre 1894, était un possédé de la couleur. Elève de Bourdelle, ce fauve qui a appris et retenu la leçon des cubistes, peint dans la région montalbanaise avec Bergère, Cadène, Lenoir et Andrieu. De son vivant, Desnoyer connut une renommée nationale et internationale. Il s'éteint à Sète en 1972, ses couleurs brillent encore. « Pour moi, il y a deux sortes de peintures : la bonne et la mauvaise. Et je pense que toute peinture est à la fois figurative et abstraite, puisqu’elle est la manifestation d’un tempérament ". François Desnoyer VU ! L'affiche de cet événement hommage est une création de l'artiste de Montauban, Jean-Claude Fournié . Elle sera dévoilée le 12 Septembre, sur place à la librairie Baux Livres, sous les arcades. A connaître ... Depuis 1975 une Fondation François Desnoyer rayonne dans les collections du musée de  Saint Cyprien. >> la Collection François Desnoyer

    Du 12 Septembre au 11 Novembre 2014à Baux Livres

older | 1 | .... | 9 | 10 | (Page 11) | 12 | 13 | .... | 16 | newer