Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

Tous les livres, toutes vos lectures... à Montauban.

(Page 1) | 2 | 3 | .... | 16 | newer

    0 0

    RENCONTRE AVEC JEANYVES GUÉRIN, AUTEUR DU DICTIONNAIRE ALBERT CAMUS - Rencontre - Le Vendredi 5 Avril 2013 à 18h 30avec La Librairie Delochecamus_guerinDirecteur de l'Ecole Doctorale de Littérature Française et Comparée à la Sorbonne et auteur du monumental Dictionnaire Albert Camus dans la collection Bouquins, Jeanyves Guérin aborde et approfondit les rapports de Camus avec la politique, dans ses activités de journaliste et d'écrivain. "La fin justifie les moyens ? C'est possible, mais qui justifiera la fin ?" "Il s'agit de servir la dignité de l'homme par des moyens qui restent dignes au milieu d'une histoire qui ne l'est pas." La rencontre sera suivie d'une lecture de L'envers et l'endroit par Maurice Petit.

    Le Vendredi 5 Avril 2013 à 18h 30à l'Espace des Augustins avec La Librairie Deloche

    0 0

    ANNE BERTIER, ANNE CRAUSAZ, MALIKA DORAY - Rencontre - Le Mardi 2 Avril 2013 à 18H30avec Le Bateau Livre Rencontre avec trois auteurs-illustratrices : Anne Bertier, Anne Crausaz, Malika Doray et leur éditrice Christine Morault. Signature de leurs ouvrages.

    MonChagrinDoray JOUETS_DES_CHAMPS_INT_EXE_Mise en page 1 JeDivise_complet.indd
    Rencontre organisée par le Centre Régional des Lettres Midi Pyrénées

    Le Mardi 2 Avril 2013 à 18H30à la Mémo (médiathèque de Montauban) avec Le Bateau Livre

    0 0

    JEAN-PAUL DAMAGGIO, AUTEUR ET ÉDITEUR - Signature - Le Vendredi 26 Avril 2013 à 16Havec La Librairie DelochedamaggioUne à l’occasion de la San Jordi, fête de la librairie indépendante, nous recevons Jean-Paul Damaggio, auteur et éditeur.

    A 18 H :
    débat autour du livre : Jaurès en 1906

    Le Vendredi 26 Avril 2013 à 16Hà La Librairie Deloche

    0 0

    MAXIMILIEN REYNÈS-DUPLEIX, POÈTE - Signature - Le Samedi 27 Avril 2013 à 11 Havec La Librairie DelochedecalogueUne A l’occasion de la San Jordi, fête de la librairie indépendante, rencontre-signature avec Maximilien Reynès-Dupleix, poète, blogueur, alias Démocrite, pour ses recueils Décalogue et Exils contre Exils.

    Le Samedi 27 Avril 2013 à 11 Hà La Librairie Deloche

    0 0

    BERNARD OUARDES - Signature - Le Samedi 27 Avril 2013 à 14H30avec La Librairie DelocheBernardOuardes A l’occasion de la San Jordi, fête de la librairie indépendante, dédicace avec Bernard Ouardes, chercheur à Castelsarrasin.

    Le Samedi 27 Avril 2013 à 14H30à La Librairie Deloche

    0 0

    L’ENGAGEMENT CITOYEN - Débat - Le Samedi 27 Avril 2013 à 15Havec La Librairie Delocheengagement-citoyen A l’occasion de la San Jordi, fête de la librairie indépendante, débat entre l’instit' et le philosophe Jean-Pierre Frutos et François Schalchli : L’engagement citoyen. A l'issue du débat, ils dédicaceront leurs livres.

    Le Samedi 27 Avril 2013 à 15Hà La Librairie Deloche

    0 0

    LES VOIX DE L'ALMA >> Emission d’avril 2013

    mendozaUne Autour de Rémy, Danielle Deloche, Philippe Bernadou et Hugues Dedit présentent leurs coups de cœur et les actualités des librairies montalbanaises. Philippe Bernadou propose l’auteur du mois : Eduardo Mendoza Les libraires parlent de leur coups de coeur du mois :

    bacha

    Bacha Posh de Charlotte Erlih Ed : Actes Sud Junior

    jeSuisBachaPosh

    Je suis une bacha posh de Ukmina Manoori Ed : Michel Lafon

    geronimo

    Géronimo a mal au dos de Guy Goffette Ed : Gallimard

    enig

    Enig Marcheur de Russell Hoban Ed : Monsieur Toussaint Louverture

    flutisteInvisible

    Le flûtiste invisible de Philippe Labro Ed : Gallimard

    SayonaraGangsters

    Sayonara Gangsters de Genichiro Takahashi Ed : Books éditions

    Danielle Deloche et Philippe Bernadou lisent un extrait de Sayonara Gangsters. 1ère diffusion : mardi 2 avril à 18 heures sur CFM Podcast : lien a venir

    0 0

    Lecture coup de coeur >> BACHA POCH
    de Charlotte Erlih
    aux éditions Actes sud Junior, 13.50 €
    bachaIl n’est pas simple de monter une équipe d’aviron aujourd’hui dans Kaboul boulversée par l’insécurité et la précaire stabilité politique. Mais Farrukh et ses camarades d’une quinzaine d’années s’obstinent à s’entraîner pour créer la première équipe nationale, tous animé d’une union de corps et d’esprit. Farrukh est le barreur : il dirige l’embarcation, donne la cadence, motive la troupe. Il réussit à négocier le don d’une embarcation de compétition livrée par l’armée française. Avec ce nouveau bateau, l’équipe progresse rapidement et elle a toutes les chances d’être retenue aux sélections des jeux olympiques. Mais un jour, alors que l’équipe sort du vestiaire pour rejoindre leur barreur, la pierre sur laquelle Farrukh a l’habitude d’attendre est vide. On cherche, on interroge. Farrukh est parti chez lui en courant. Sans même prendre le temps d’ôter ses chaussures, Farrukh hors d’haleine, se précipite dans la salle de bain. Devant le miroir, il baisse son pantalon et découvre avec effroi le sang qui m’accule son entrecuisse. Car Farrukh est une fille, son vrai nom est Farrukhzad. Les parents de Farrukhzad n’ont eu que des enfants-filles, et comme le permet la tradition afghane, ils ont fait de la benjamine un bacha posh. Farrukhzad se souvient ; elle ne voulait pas devenir un bacha posh, elle refusait de se travestir en garçon avec autant de véhémence qu’elle refuse aujourd’hui d’être reléguée au rang de fille. Farrukhzad est livide devant le miroir. Tout est fini. Elle doit renoncer à la liberté dont jouissent les garçons. Le silence s’insinue avec la froideur d’une prison. Ce roman jeunesse à découvrir à partir de la 5/4ème pousse cette horrible tradition afghane dans ses ultimes retranchements en montrant toutes les difficultés à préserver son identité et les ambiguïtés qu’elle peut susciter. Le récit sportif sert de support : comment Farrukhzad/Farrukh vont-ils réussir à qualifier l’équipe d’aviron dans un monde aussi misogyne ? jeSuisBachaPoshIl faut signaler la parution d’un témoignage chez Michel Lafon, Je suis une bacha posh de Ukmina Manoori, qui permet d’avoir un autre regard sur cette tradition d’un autre temps mais toujours d'actualité. Nonoko

    0 0

    Lecture coup de coeur >> ENIG MARCHEUR
    de Russel Hoban, traduction Nicolas Richard
    aux éditions Monsieur Toussaint Louverture, 20 €
    enigPour évoquer ce roman, il faut immédiatement présenter son écriture qui est tout autant sa force que sa faiblesse.  En effet, il s’agit d’une écriture phonétique qui utilise des mot-valises et une nouvelle césure qui  oblige le lecteur à déchiffrer et recomposer le sens en permanence. Extrait : « Le jour de mon nommage pour mes 12 ans je suis passé lance avant et j’ai oxi un sayn glier il été probab le dernyè sayn glier du Bas Luchon. Toute façon y en avé plu eu depuis long tant avant lui et je me tends plus à en rvoir d’aurt. Il a pas fait le sol trembler ni rien quand ila foncé sur ma lance il été pas si gros en plus semblé chétif. Il a fait le requyri sest tourné sest dressé a claqué des croh et en suite voilà. Lui à 1 bout de la lance à donné ses lutimes coudes pattes et moi à l’aurt bout à le rgardé goniser. » Autant dire qu’il faut beaucoup de patience pour appréhender cette lecture, forcément très lente. L’histoire se déroule dans un futur extrêmement lointain, en Angleterre, des siècles après une explosion nucléaire qui a tout ravagé. Dans ce monde post-apocalyptique, la société est régie par Le grand Ram, qui professe sa bonne parole et asservit la population grâce à des spectacles de marionnettes. Il n’y a que quelques castes bien cloisonnées dans la société, définies par leur profession. On ne peut se déplacer qu’en groupe, au gré du travail à accomplir, entourés de garde du corps, le pays étant infesté de chiens sauvages très dangereux. La société est orale (sauf le narrateur qui a appris à écrire), et fonctionne sur un système de légendes, de prémonitions, et de croyances, un vrai retour à l'âge de fer. Enig, le narrateur, vient d’avoir 12 ans et il est un peu différent du reste des hommes ; il se pose des questions, il sait écrire, et son instinct le fait sortir de la route toute tracée en sauvant un garçon qui semble posséder un grand savoir. Il commence alors à écrire son histoire. Tout le génie du livre tient dans la lecture de son texte, dans la lenteur de la lecture qui recrée un temps, un autre espace. Elle est la mise en scène de son propre éclatement et moyen de recomposer ce dont elle est issue.  Le génie tient ici à entraîner le lecteur vers une abondance de signes littéraires qui forment un ailleurs saisissant. Un livre étonnant à condition d’entrer dans son système. nonoko

    0 0

    Lecture coup de coeur >> ANIMA
    de Wajdi Mouawad
    aux éditions Leméac / Actes Sud, 23 €
    animaDès la première page de ce roman on sent que l'on tient entre ses mains un texte qui ne manquera pas de nous toucher intensément. La scène d'ouverture est d'une violence et d'une poésie inouïe : Wahhch Debch rentre chez lui après une journée ordinaire et découvre sa femme enceinte éventrée, baignant dans une mare de sang. « Léonie !... Léonie !... Ce n 'était rien, ni un appel, ni une plainte, à peine un souffle, le réflexe du quotidien. Il aimait tant dire son prénom, il y mettait chaque fois toute la douceur dont il était capable, Léonie j'aime tellement dire ton prénom, Léonie, et on fait naître des libellules à chaque mouvement des lèvres, Léonie, il n'y avait plus de libellules. » Au-delà du choc causé par l'entrée en matière très abrupte, une distinction dans la narration caractérise ce roman : le point de vue adopté pour le récit est d'abord celui du chat de la maison. Au chapitre suivant ce sera celui d'un oiseau perché sur son arbre, puis se succèderont les voix d'insectes, de chiens, d'une moufette et même d'un boa. Ces changements de narrateurs ne nous distancent pas du personnage principal, bien au contraire : on suit cet homme dont le vécu le rapproche plus d'une sensibilité animale faisant pendant à la cruauté humaine environnante. La violence émotionnelle dont est victime Wahhch fait resurgir chez lui des images du passé qu'il a d'abord du mal à contextualiser. Si il se lance à la poursuite de l'assassin de sa femme c'est afin de voir son visage en face et ainsi se persuader qu'il n'est pas lui-même le meurtrier. En parallèle, Wahhch Debch creuse la piste de ces scènes de guerre au Liban qui lui reviennent en flash-backs entêtants et dont il sait qu'elles lui révèlent une part refoulée de son existence. Au fil de sa traversée des États-Unis et de ses rencontres – notamment celle, très importante, avec des descendants d'Amérindiens – son histoire se dessine de plus en plus nettement, relayée pour nous par le récit des animaux qu'il croise. Ce livre compte parmi ceux qui dévoilent le monde, tant par sa richesse poétique que par son entremêlement de fiction et de bribes d'Histoire, et qui marquent durablement son lecteur. Léanne Noilhac

    0 0

    ANNE ALASSANE : POUR L’AMOUR DES MIENS - Signature - Le Samedi 20 Avril 2013 de 15 à 17 heuresavec La Librairie DelocheanneLe 4 novembre 2010, Anne Alassane remporte le concours de la première édition de «MasterChef», où elle a séduit 6 millions de téléspectateurs. Grâce à sa nouvelle notoriété, elle peut enfin ouvrir sa ferme-auberge, La Pays'Anne, après plusieurs années de travail acharné. Elle savoure son nouveau bonheur auprès de son compagnon et de ses six enfants... Le 2 janvier 2012, un incendie se déclare dans sa maison. Rose et Louise, ses deux petites filles alors âgées de 2 et 4 ans, sont asphyxiées dans le réduit où elles ont trouvé refuge. Comment vivre après cela ? Comment surmonter la douleur ? Dans ce témoignage bouleversant, Anne se livre à coeur ouvert sans jamais s'apitoyer sur son sort ni se faire la moindre concession, depuis son enfance en Afrique jusqu'au drame, pour tenter de comprendre ce qui l'a menée à ce jour tragique. Une façon d'éloigner les démons de la culpabilité, de célébrer la mémoire de ses deux anges disparus, et d'ouvrir son coeur à tous ceux qui restent. (Editions Michel Lafon)

    Le Samedi 20 Avril 2013 de 15 à 17 heuresà La Librairie Deloche

    0 0

    LA LIBERTÉ DANS LE COMA - Rencontre - Le Jeudi 11 Avril 2013 à 19 Havec La Femme Renard

    liberte2

    Le Groupe MARCUSE  et les Éditions de La Lenteur présentent  La liberté dans le coma,  un éssai sur l’identification électronique  et nos motifs de s’y opposer
    Présentation du livre
    Ces dernières années, l’inquiétude grandit devant la prolifération des fichiers, la saisie des « données personnelles » par les sites internet, le contrôle accru des salariés par les Nouvelles Technologies de l’information et de la communication. On entend souvent dire que la vie privée et les libertés fondamentales sont mises en danger. Ce qui est paradoxal puisque dans le même temps, internet et les technologies numériques sont toujours et partout présentées comme libératrices. Le présent livre se penche sur ce paradoxe. La thèse que nous défendons est que l’enregistrement de tous nos faits et gestes par des dispositifs électroniques, n’est pas une dérive hasardeuse, le « mauvais côté » de technologies en elles-mêmes porteuses de liberté. Le groupe MARCUSE (Mouvement Autonome de Réflexion Critique à l’Usage des Survivants de l’Économie) propose une critique de la civilisation informatique, et de la conception de la liberté qui y règne : une pure et simple abolition des limites de la condition humaine.

    Le Jeudi 11 Avril 2013 à 19 Hà La Femme Renard

    0 0

    LES “BRIS DE MOTS” DE GERMINAL - Rencontre - Le Vendredi 19 Avril 2013 à 17h 30avec La Librairie DelocheIl manquait un livre pour rassembler les mots que Germinal fait germer le long de sa route depuis de déjà longues années, le voilà ! Le plus breton des Tarn-et-Garonnais -il est né à Concarneau- s'est rendu populaire dans nos contrées par son infatigable activité citoyenne, culturelle et sociale. Mais avant cela il a traîné sa guitare dans le Paris qu'on disait Rive Gauche, de cabarets en télés, chez Mireille (celle du Petit Conservatoire) et dans Hair, dont l'esprit encore le coiffe. Peu de chansons pourtant dans Bris de mots, mais des poèmes où les mots se bousculent joyeusement « d'homophonie en paronomase, de polysémies en catachrèse ». On est du côté du père Ubu et de Bobby Lapointe, de Vian et de Roussel, là où les éclats de voix finissent en éclats de rires. Et si parfois flotte une brume de nostalgie, c'est le Celte marin qui remonte à la surface... Germinal Le Dantec : Bris de mots (L'Harmattan, 22€)germinal

    Le Vendredi 19 Avril 2013 à 17h 30à La Librairie Deloche

    0 0
  • 04/30/13--02:24: Lire Thomas Scotto
  • LIRE THOMAS SCOTTO
    scottoUne On rencontre Thomas Scotto sur les étagères, généralement au rayon jeunesse. A Montauban on le rencontre aussi dans les librairies, ou dans la rue car depuis quelques années il s’est installé dans la ville rose. Il est né aux antipodes du sud-ouest, au nord-est, en 1974 où il grandit en écoutant les « Fabulettes » d’Anne Sylvestre, des chansons qui donnent le goût de l’amitié, de l’engagement, des mots et des histoires. Il poursuit et développe le goût des mots dans de longues études littéraires mais c’est à la naissance de son premier enfant qu’il se consacre pleinement à l’écriture. En devenant « papa au foyer » il fait aboutir ses projets et contacte les éditeurs. Depuis 1998, il écrit plus d’une cinquantaine d’albums, romans, ou recueils parus chez divers éditeurs. Il envisage également l’écriture avec les enfants comme une expression aussi fondamentale que la parole. Il développe sa propre pédagogie de l’écrit dans de nombreux ateliers d'écriture pour élèves de maternelle, primaire et collège. Il ne faut jamais taire ce qui nous étonne, dit-il, nous met en colère, nous fait peur ou nous passionne. Thomas Scotto extrait de sa propre expérience d’écrivain des concepts d’écritures qu’il concrétise auprès d’enfants pour favoriser l’expression. Il semble très attaché à cette pédagogie de l’écrit qu’il considère telle une extension logique à son métier d’écrivain. Du poème au roman en passant par la nouvelle, l’auteur varie aisément les formats comme les genres de la comédie au polar. Mais il semble attaché à la figure du faible pour développer ses récits. L’individu dont la psychologie ou l’apparence sort de l’ordinaire se retrouve dans une posture faible, ou potentiellement faible, quand il est confronté à la norme. Cette figure semble un postulat récurrent dans son inspiration. Pour découvrir Thomas Scotto, une proposition de  3 livres :

    JEROME-PAR-COEUR-THOMAS-SCOTTO

    Jérôme par cœur Ed Actes Sud Junior

    Un très bel album qui raconte l’amour de Raphaël pour son copain Jérôme.
    poussinScotto

    Un poussin mouillé au bord de la route Ed Thierry Magnier

    Dans ce roman, Mathis raconte comment sa grande sœur est passée d’une allure « normale » à « goth ».
    miangeScotto

    Mi-Ange, mi-démon Ed Thierry Magnier

    Un recueil de nouvelle qui montre que le bon comme le mauvais doit être pleinement vécu.
    >> Bibliographie de Thomas Scotto >> Le site de l'auteur

    0 0

    UN CONTEXTE DIFFICILE MAIS PAS DÉSESPÉRÉ
    Un article paru dans Le Monde du 29 avril 2013.

    Cliquer sur l'image pour voir l'article en grand format.MondeHD289


    0 0

    Lecture coup de coeur >> SWEET SIXTEEN
    de Annelise Heurtier
    aux éditions Casterman, 12 €
    sweet-sixteenEn 1954, la Cour Suprême des États-Unis prend une décision d’une importance capitale qui met fin à la ségrégation dans les écoles publiques en la rendant inconstitutionnelle. Mais encore faut-il pouvoir passer de la loi à l’application, surtout dans les vieux états du Sud où ségrégation et racisme sont encore de rigueur. Ce n’est qu’en 1957 que le lycée de Little Rock en Arkansas accepte d’accueillir en son sein neuf élèves noirs, neuf adolescents pleins d’espoir au milieu de 2500 blancs hostiles et mal intentionnés. Ils y passeront une année d’enfer mais leur exemple a montré la réalité du terrain et a ouvert la voie aux nouvelles générations. C’est cet incroyable évènement qu’Annelise Heurtier a voulu retracer. Sweet Sixteen est une pure fiction mais elle se base entièrement sur des faits réels et sur des témoignages. L’héroïne, Molly, est ainsi entièrement inspirée de l’une des neuf, Melba Pattillo. 1957, Molly et huit autres étudiants brillants, choisis sur la base du volontariat sont sur le point d’intégrer le prestigieux lycée public de Little Rock. Mais cette décision soulève des tollés de haine et d’incompréhension tant dans la communauté noire que blanche. Molly ne s’attendait pas à vivre une telle expérience, à être autant méprisée, brimée, insultée. En parallèle, dans une alternance de chapitres, nous suivons le quotidien de Grace, une jeune lycéenne blonde et populaire. Tandis que Molly est train d’écrire l’Histoire, Grace nous présente son histoire et ses préoccupations de jeune fille de 15 ans fortement attirée par le grand frère de son amie et bien décidée à être couronnée reine du bal du lycée. Jour après jour, Elle observe cette jeune noire subir les pires humiliations, et se demande comment elle fait pour tenir, pour résister aux injures. Les deux jeunes filles sont sur le point d’avoir 16 ans et rêvent toutes deux d’avoir une sweet sixteen de rêve entourée de leurs amis. Une même préoccupation qui les rapproche alors que tout les oppose par ailleurs… Ces deux existences parallèles montrent le quotidien de Molly et celui qu’elle devrait avoir, un procédé sensible qui expose la cruauté du système ségrégationniste. Sweet Sixteen est un roman bouleversant qui rappelle que la ségrégation était encore en vigueur il y a 60 ans et qu’elle est, avec la traite des noirs, un des plus grands crimes contre l’humanité. Nonoko

    Little Rock et la ségrégation scolaire aux États-Unis en 1957
    Reportage de Jakob Schlupmann  -  © 2007

    0 0

    RENCONTRE AVEC ARIANE FASQUELLE - Animation - Le Vendredi 31 Mai 2013 à 19Havec La Femme Renardfasquelle Ariane Fasquelle est éditrice chez Grasset, entre autres, de Ce que nous aurions pu être toi et moi si nous n’étions pas toi et moi d’Albert Espinosa (Grasset), prix du lycée Michelet 2013. Ariane Fasquelle rencontrera dans l’après-midi les élèves du lycée Michelet.

    Le Vendredi 31 Mai 2013 à 19Hà La Femme Renard

    0 0

    GERMINAL LE DANTEC LIT DES EXTRAITS DE SON LIVRE “BRIS DE MOTS”- Rencontre - Le Jeudi 30 Mai 2013 à 18H30avec La Femme Renarddantec Au clair de sa plume, Germinal, en les ciselant, en les enluminant, fait jouir les mots. Alchimiste du vers libre, il transmute notre réel. Son jus de mots est fait d'aphorismes ou de truculentes incongruités verbales. Il nous drogue à l'homophonie, à la paronomase, aux polysémis, à la catachrèse. Au détour d'une facétie, à l'accroche du sensible, au travers de son miroir, il laisse à réfléchir. Il sème en tics, il aime les piques, il pratique le coq à l'âne jubilatoire.

    Le Jeudi 30 Mai 2013 à 18H30à La Femme Renard

    0 0
  • 04/30/13--08:56: Salon du livre Jeunesse
  • SALON DU LIVRE JEUNESSE
    affiche-salon-livre-jeunesse-2013

    samedi 25 mai et dimanche 26 mai à Eurythmie
    "Il fallait bien qu’un visage..." Le titre est la traduction poétique du thème 2013, le portrait. " Il fallait bien qu’un visage Réponde à tous les noms du monde. " * Pour le poète, le visage aimé reflète tout ce qui est nommé. Il nous semble que c’est aussi la force de la littérature : chaque oeuvre, chaque livre, chaque personnage avec son individualité reflète un monde aux multiples facettes. Le thème de l’année invite les jeunes lecteurs à découvrir, imaginer, représenter ce « visage » de différents univers à travers les personnages et les héros, qui les habitent. * Paul Eluard, L’amour, la poésie >> www.livrejeunesse82.com

    0 0

    RENCONTRE AVEC PATRICK DENYS - Animation - Le Mercredi 22 Mai 2013 à 18H30avec La Femme RenardepidaurePDeys Patrick Denys est l'auteur d’Epidaure, paru chez Orizons. Cinq histoires de notre temps. Des histoires « vraies » ou quasiment. Elles font écho aux péripéties d’Ulysse et à quelques grands thèmes du théâtre grec. Quelques passerelles, en clin d’œil, suggèrent que les principaux personnages sont enchaînés au même drame familial. Depuis la nuit des temps, se joue le même scénario : la peur et la violence des préjugés, la jalousie meurtrière, l’abandon et le mépris d’autrui. Sans oublier la confusion des fonctionnaires de Dieu quand ils se mêlent des amours et des désirs humains.

    Le Mercredi 22 Mai 2013 à 18H30à La Femme Renard

(Page 1) | 2 | 3 | .... | 16 | newer